• 10 astuces pour se (re)mettre à la course à pied

    SCOOP : on peut se (re)mettre au sport toute l'année, quelque soit son âge ou ses antécédents sportifs. Et c'est une ex-nulle en sport au lycée qui vous le dit ! Alors pas de panique, inutile de désespérer ou de jeter l'éponge trop vite : nul besoin de se précipiter, il faut partir à point.

    Mais justement, il faut partir. Soit se lancer, investir dans une VRAIE paire de baskets (non, les Bensimon ne font pas partis de cette catégorie). Ensuite piochez au fond du placard un t-shirt, un sweat, un bonnet et c'est parti ! A vous la grande aventure sportive (Youhou !) !

    Rien que pour vous,et parce que je sais qu'au fond, vous mourrez d'envie d'aller transpirer dehors par moins 3 degrés (si si !), 10 astuces pour débuter en course à pied...

    1) Ne visez pas trop haut au début. Plutôt que de complexer sur votre copine qui enchaine les km tous les dimanches matins, fixez vous un objectif atteignable POUR VOUS lors de la première séance. Même si ce n'est que 10 minutes, allez-y, tenez bon durant ces 10 minutes, puis étirez vous. Et surtout félicitez vous : pensez verre a moitié plein, plutôt qu'a moitié vide. Vous avez fait l'effort de sortir bouger votre popotin. Et ça, en hiver, c'est courageux.

    2) Augmentez progressivement la difficulté. En clair : allongez le temps de course. Peu importe que vous commenciez bas, l'important est de progresser. Ajoutez 5 min de plus lors de la deuxième séance, puis 5 min de plus aux séances suivantes, jusqu'à atteindre les 30 minutes de courses. Une fois là, stabilisez vous pendant plusieurs séances : en effet, le corps commence a vraiment bruler les calories à partir d'une demi-heure de travail sans arrêt. Vous devez être habituée à courir pendant 30 minutes sans vous arrêtez avant d'augmenter à nouveau votre temps de course.

    3) Emportez avec vous votre baladeur MP3. Ou votre portable. L'important est que vous ayez avec vous de la musique. Des études ont en effet prouvé que courir en écoutant de la musique éloigne les sensations de fatigue et motive : on accélère naturellement le pas pour se caler au rythme du morceaux. D’où l’intérêt de prévoir une playlist spécial sport, bien tonique.

    4) Prévoyez les séances en fin d’après midi ou le matin. Physiologiquement notre corps est au top de ses capacités musculaires et respiratoires vers 17h, autant en profiter ! Si vous ne pouvez pas, privilégiez la course le matin, à jeun de préférence, pour vous sentir plus libre et bien réveillée, d’attaque pour la journée.

    5) Dans les moments difficiles (cotes interminables, moments de faiblesses passagers), fixez un point devant vous, au loin. En vous focalisant sur ce qui se passe devant, vous vous rapprochez de ce point sans vous en rendre compte. De plus, en regardant devant vous vous respirez mieux, vous êtes plus connectée avec ce qui se passe autour de vous, bref vous profitez mieux de votre course.

    6) Ne prenez pas de risques inutilement. Ne courez pas seule dans une forêt (TF1 vous rappellera pourquoi), évitez les coins sombres ou mal éclairés,  et avec peu de circulation. De manière générale si vous courez seule assurez vous d’être dans un lieu bien éclairé, avec du passage, et courez idéalement en plein jour, plutôt que dans la soirée. Enfin, changez régulièrement d’itinéraire, et d'horaires.

    7) Pensez à bien respirer. Des muscles oxygénés fonctionnent mieux, et une bonne respiration permet d'éloigner les points de coté. Vous respirez mieux, vous souffrez moins, vous courez plus : que du bon ! Ne désespérez pas si vous avez d’abord du mal à gérer votre respiration : cela vient avec l'entrainement. Vous vous sentirez beaucoup plus à l'aise dés la troisième séance.

    8) Soyez régulière. Le secret pour progresser rapidement : la régularité de l'effort. N'attendez pas le dimanche matin pour aller courir. Au contraire, étalez votre programme sur la semaine : une séance le mardi et une autre le samedi. C'est l'assurance de se sentir plus à l'aise dés la 3ème semaine.

    9) Étirez vous correctement à la fin d'une séance. Indispensable, ces moments de retour au calme vous permette d'étirer les muscles contractés et asphyxiés par l'exercice physique. Prenez 10 bonnes minutes pour bien passer en revue vos muscles : mollets, cuisses, fesses, abdos, bras (oui, même les bras bossent ! c'est la magie du jogging)... Vous éviterez au maximum les courbatures !

    10) Buvez, buvez, buvez après la séance. Votre corps a perdu de l'eau (cf t-shirt trempé de sueur), il faut le réapprovisionner. En bonus vous évitez aussi les courbatures.

     

    Voilà avec tous ces conseils vous êtes parée pour attaquer le marathon de Paris l'année prochaine !

     

    PS : la folie de la course à pied vous gagne ? Pourquoi n'iriez vous pas lire mon article sur les 10 bonnes raisons d'aller courir... 

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lablogeuse
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 09:39
    J\'adore ton article ! Merci pour ces brillants conseils ;) Je vais lettre ça en pratique. En attente de nouveaux articles
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :